2014
mai
6

Le congrès mondial de l’IFLA mis sur orbite !

Echos des réunions IFLA du 28 avril à Lyon et du 29 avril à Paris.

Ce lundi 28 avril 2014, Sinikka Sipilä, présidente de l’IFLA, a été reçue par Georges Képénékian, 1er adjoint au Maire de Lyon, délégué à la culture, aux grands évènements et aux droits des citoyens, dans les Salons officiels de l’Hôtel de Ville de Lyon. Danielle Martinod, chargée de mission « International » pour la FADBEN, relate cette rencontre, et la complète des échos de la visite de Mme Sipilä le 29 avril à Paris, recueillis par Martine Ernoult.

PNG - 297.8 ko
Le 28 avril 2014 - dans les grands Salons de l’Hôtel de Ville de Lyon : De g.à dr. Etienne Mackiewicz, Chef de projet du Comité national d’organisation, Sinikka Sipilä, Présidente IFLA et Danielle Martinod, Chargée de mission FADBEN à l’international.

Pour cette première conférence de presse, Georges Képénékian et Sinikka Sipilä vont exposer, tour à tour, les grands axes du Congrès qui se tiendra à Lyon du 16 au 22 août, avec pour thème : « Bibliothèques, Citoyenneté, Société : une confluence vers la connaissance ».

M. Képénékian souligne la métaphore géographique, historique et culturelle qui se retrouve dans ce thème ; il rappelle la longue tradition de Lyon pour le livre et l’imprimerie, la musique, la danse, le cinéma, ou le théâtre, qui inscrit Lyon aujourd’hui, comme « métropole des savoirs » au cœur de l’Europe. « A ce titre, notre ville saura représenter avec fierté la France et la francophonie… »

Sinikka Sipilä fait valoir, elle, les valeurs clés de l’IFLA, organisation non gouvernementale fondée en 1927, et seule structure internationale représentant les intérêts du monde des bibliothèques. Elle prône avec conviction les valeurs démocratiques à promouvoir pour faciliter l’accès à l’information pour tous, comme vecteur d’une citoyenneté active.

Elle insiste sur l’importance du « rapport des tendances » de l’IFLA qui aide à comprendre en quoi les bibliothèques s’inscrivent dans une société en mutation, de plus en plus hyper connectée, et pourquoi leurs personnels vont devoir nécessairement relever le défi du numérique… - http://trends.ifla.org

Devant les enjeux professionnels de ce XXIe siècle naissant, Pascal Sanz, Président du CFIBD (Comité français international des bibliothèques et de la documentation) rappelle qu’il a pris, dès 2010, l’initiative, de construire la candidature de la France, avec la Ville de Lyon et le Grand Lyon, pour accueillir le Congrès de l’IFLA en 2014. Il a été soutenu par les associations françaises de bibliothécaires et de documentalistes, les institutions et autres établissements nationaux ; la FADBEN, (Fédération des enseignants documentalistes de l’Education nationale) siège ainsi au « Comité national » chargé de piloter la préparation de ce Congrès.

Pour permettre à un bon nombre de collègues de participer à cet évènement professionnel majeur, le CFIBD a lancé un programme de bourses, à solliciter jusqu’au 7 mai … C’est aussi sur son site - http://www.cfibd.fr - que l’on peut suivre toute l’actualité du congrès, en français.

Gilles Eboli, Directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon, nous dira qu’en amont de ce congrès international, les bibliothèques lyonnaises, des plus grandes aux plus petites, seront largement ouvertes jusqu’en août, et multiplieront leurs initiatives pour proposer à un public augmenté de plus de 3000 congressistes, venant de 120 pays différents, un riche programme d’évènements originaux, à suivre sur chacun de leurs sites internet. L’ONG BSF, « bibliothèques sans frontières », sera de la partie.

Raphaëlle Bats, responsable des relations internationales à l’ENSSIB, nous rappellera que dans l’enceinte du Palais des Congrès, l’existence de « l’Allée des Posters » et du stand « my French Library » sauront mettre en valeur des orientations ou/et des animations professionnelles.

Au cours de l’après-midi, dans un échange informel avec Sinikka Sipilä, on verra que d’autres contenus du programme sont organisés par un grand nombre de groupes professionnels identifiés en sections.
Dans la section « bibliothèques scolaires » par exemple, la FADBEN présentera une contribution sur le rôle des professeurs documentalistes dans l’enseignement de l’information et des médias auprès des collégiens et des lycéens. La FADBEN souhaite par là engager une collaboration inter-associative qui pourrait permettre une convergence d’idées autour du développement de la culture de l’information nécessaire à la construction de l’élève citoyen.

C’est aussi pourquoi la FADBEN, après avoir publié - en français et en anglais - son Manifeste 2012 plaidant pour un enseignement de l’Information-documentation et l’ouverture de la culture informationnelle, porte attention à l’élaboration d’une « Déclaration » que prépare l’IFLA sur « l’Accès à l’Information et au Développement ».
Dans les sociétés démocratiques, ce sont les bibliothèques et leurs personnels, aidés par les technologies d’information et de communication disponibles, qui aident à mettre en avant le rôle primordial de l’accès à l’information, à sa compréhension et à son partage.

Le 29 avril à Paris, la Présidente de l’IFLA affirme, lors de sa conférence de presse de la Bibliothèque nationale de France, que cette « Déclaration » sera promulguée en août, à Lyon, pour être présentée aux Nations Unies, en septembre 2014, comme contribution au nouveau programme du « Développement Durable ».

Toutes les associations membres actifs de l’IFLA sont invitées à signer cette « Déclaration de Lyon » le plus tôt possible.

A Lyon comme à Paris, Sinikka Sipilä remercie chaleureusement les représentants des Associations et Institutions présents à ces journées de travail en sa compagnie, et après ses souhaits de nous revoir toutes et tous au 80e Congrès IFLA, elle se prête aimablement à la « séance photos » traditionnelle.

PNG - 244.3 ko
Le 29 avril : à la BNF - Paris : de g.à dr. Christine Deschamps, Présidente IFLA (1997-2003) – Sinikka Sipilä, Présidente IFLA, et Martine Ernoult, Présidente FADBEN (2009-2014)
  • RESTEZ
    CONNECTé