2016
oct.
3

L’A.P.D.E.N. et l’international

Congrès IFLA à Columbus (Etats-Unis)

Après le succès du congrès IFLA à Lyon en 2014 et la participation active de l’A.P.D.E.N. en 2015 aux congrès IASL à Maastricht et IFLA au Cap, l’A.P.D.E.N. poursuit son travail à l’international. Cette année, l’association a envoyé une représentante du Bureau national en charge des relations internationales, Valérie Glass, au congrès IFLA à Columbus (Ohio), aux États-Unis, avec pour thème « Connections. Collaboration. Communauté ». Valérie Glass est élue, avec Danielle Martinod, dans la section School Libraries de l’IFLA.

La participation à ce congrès a été possible grâce à l’obtention d’une bourse du CFI-BD (Comité français international bibliothèques et documentation) ainsi qu’à l’octroi d’une subvention importante par le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

L’IFLA, Fédération internationale des associations de bibliothèques, réunit chaque année au mois d’août des milliers de professionnels de tout type de bibliothèques et services : bibliothèques de lecture publique, bibliothèques universitaires, bibliothèques d’art, catalogage, indexation, formation initiale, formation continue… Lors de ce congrès sont proposées des sessions, où sont présentés des communications et des posters, mais également des réunions de sections et des sessions plénières.

Une communication française : les pratiques inclusives au CDI

Trois sessions ont été organisées par la section School Libraires pendant la semaine du congrès, dont une intitulée «  Inclusionary practices to support school libraries », concernant donc les pratiques inclusives permettant de favoriser le rôle des bibliothèques scolaires. Cette thématique s’inscrit dans le travail de la section pour promouvoir l’IFLA School Library Guidelines, recommandations pour les bibliothèques scolaires, autour de deux axes : le rôle de la communauté, d’une part, et, les pratiques inclusives, d’autre part, pour développer le rôle des bibliothèques scolaires et mettre en œuvre les recommandations.

JPEG - 123.3 ko
L’A.P.D.E.N. représentée par V. Glass à l’IFLA WLIC 2016 à Columbus, ici aux côtés des présidents de l’AASL

Parmi cinq papers, Valérie Glass a présenté une communication intitulée « Inclusion for French low cultural background students : programs and activities in CDIs » [1], ou « L’inclusion des élèves français en difficultés scolaires : programmes et activités dans les CDIs ». Il s’est agi, dans cette communication, de présenter les stratégies d’inclusion pour ces élèves, par les ressources mais également par les activités proposées au CDI, notamment par une systématisation des apprentissages info-documentaires, politique que défend l’A.P.D.E.N. avec le curriculum en information-documentation.

Les quatre autres communications consistaient en :

  • une étude de cas sur l’inclusion de tous les types d’élèves, notamment à besoins spécifiques, dans une école rurale du sud des États-Unis,
  • une étude de cas sur la perception du plaidoyer, par les professionnels et les décideurs, en faveur des bibliothèques scolaires aux États-Unis ainsi que les stratégies mises en œuvre pour les soutenir,
  • un travail sur le rôle de la communauté des professionnels, décideurs ou associations au Nigéria dans l’implantation des lIFLA School Library Guidelines,
  • et enfin un plan de promotion de lecture au Portugal visant l’inclusion des élèves à besoins particuliers.

Suite à cette session particulièrement riche, un article a été publié sur le site American Libraries, revue en ligne de l’American Library Association (Association des Bibliothèques Américaines), pour faire état de ces présentations. L’article est disponible sur https://americanlibrariesmagazine.org/blogs/the-scoop/inclusive-school-libraries/ .

Les autres sessions liées aux bibliothèques scolaires

Le congrès de l’IFLA a été l’occasion d’assister à des présentations variées autour de thématiques balayant les différents aspects des bibliothèques. Parmi celles ayant un lien avec les bibliothèques scolaires, deux sessions conjointes avec d’autres sections ont été organisées : l’une en collaboration avec les sections des bibliothèques universitaires et de recherche (Academic and research libraries) et des bibliothèques « métropolitaines » (Metropolitan libraries), l’autre en collaboration avec les sections « Lecture et littératies » (Literacy and reading), bibliothèques publiques (Public libraries) et bibliothèques pour enfants et jeunes adultes (Libraries for children and young adults).

Durant la première session conjointe, des exemples de collaborations innovantes entre bibliothèques scolaires, universitaires et municipales ont été proposés dans le domaine du partage et de la coopération (ressources, formation…). Six communications, d’Allemagne, d’Australie, des États-Unis, de Thaïlande, de Roumanie et de Croatie ont été présentées, dont quatre qui exposaient une coopération avec les bibliothèques scolaires [2]. Parmi celles-ci on trouve un exemple de coopération avec une bibliothèque publique et trois autres exemples avec des bibliothèques universitaires, plus particulièrement autour de l’appropriation des lieux, de l’utilisation des ressources et des services. Notons que dans plusieurs des exemples, la coopération inclut également le développement professionnel et la formation continue des bibliothécaires scolaires par des programmes et séminaires.

La deuxième session conjointe, avec les sections des bibliothèques publiques, bibliothèques pour enfants et jeunes adultes et la section spécialisée sur la lecture et les littératies, s’inscrit dans un cycle de sessions autour des littératies, plus précisément sur les stratégies, les prix et les campagnes de promotion pour soutenir le développement de la lecture et des littératies, au sens large. Huit communications ont été présentées parmi lesquelles des exemples de stratégies de bibliothèques publiques en Norvège et aux Pays Bas, un exemple de prix littéraire au Canada impliquant les bibliothèques scolaires, les « meilleures pratiques » issues de la bibliothèque publique de Malmö en Suède, des récompenses et prix pour les « meilleures pratiques » en matière de littératie organisés par la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis, ou encore des présentations de rapports émanant d’institutions (IFLA…).

Enfin, une session organisée par la section Committee on Standards, comité relatif aux normes, a permis d’exposer, à travers deux communications, d’une part, le processus de révision des IFLA School Libary Guidelines, et, d’autre part, l’application de celles-ci dans les bibliothèques scolaires de la province de Guanddong en Chine.

Aperçu des bibliothèques scolaires aux États-Unis : visites de trois écoles

Au congrès de l’IFLA, les visites de bibliothèques sont traditionnellement organisées le dernier jour du congrès, le vendredi. Celles-ci, au nombre de quatre, se sont déroulées à Columbus et dans sa banlieue, et ont été l’occasion d’avoir un aperçu représentatif de la diversité du système éducatif américain, entre écoles publiques et privées, écoles primaires et secondaires, écoles confessionnelles ou non.

Les deux bibliothèques scolaires visitées le matin sont localisées à Bexley, dans la banlieue de Columbus, et celle visitée l’après-midi à Columbus. Nous avons également visité « virtuellement », via une présentation par vidéo-conférence, une quatrième bibliothèque scolaire située à Westerville dans l’Ohio.

JPEG - 68.5 ko
Bexley City Schools (high school), Columbus.

Durant la matinée le groupe a été accueilli dans deux écoles de Bexley, l’une privée et pour filles, Columbus School for Girls, l’autre publique et mixte, Bexley City Schools. Les deux écoles regroupent une école primaire, un collège et un lycée, où existent des bibliothèques scolaires pour chaque niveau, dotées de fonds documentaires conséquents, d’abonnements en ressources numériques importants et d’une superficie permettant d’accueillir un grand nombre d’élèves. Les professionnels en poste nous ont expliqué leur rôle pédagogique au sein de leur établissement respectif : travail seul et/ou en collaboration avec les enseignants pour enseigner les compétences informationnelles et promotion de la lecture.

JPEG - 71.3 ko
Bexley City Schools (middle high school), Columbus

L’après-midi le groupe a été accueilli à Columbus dans un lycée privé catholique pour garçons, St Charles Preparatory School, avec une bibliothèque scolaire installée dans une ancienne chapelle. Dotée d’un fonds documentaire riche rassemblant notamment des ressources documentaires patrimoniales, cette bibliothèque est aussi le cadre d’activités pédagogiques quotidiennes menées seul ou en collaboration par un professionnel qui travaille avec les enseignants disciplinaires.

JPEG - 78.8 ko
St Charles Preparatory School, Columbus, USA.

Enfin, nous avons eu une visite virtuelle et en direct par vidéo-conférence de la bibliothèque scolaire de Walnut Springs Middle School à Westerville dans l’Ohio, un collège public, dont la principale particularité est le réaménagement en « Centre pour l’inspiration », avec des éléments de littérature, musique et d’art, afin d’amener les élèves à être créatifs.

Perspectives

Au sein de la section School Libraries, il s’agit de poursuivre tout au long de l’année, jusqu’au prochain congrès, le travail autour de la promotion de lIFLA School Library Guidelines ainsi que l’organisation des sessions pour le prochain congrès à Wroklaw en Pologne. Celui-ci se tiendra du 19 au 25 août 2017 sur le thème « Bibliothèques. Solidarité. Société ». Dans la mesure du possible, l’APDEN s’efforcera d’y être représentée.

L’ensemble des communications et des échanges permet de mesurer l’importance des réflexions sur les équilibres à trouver entre le rôle d’enseignement, quand il est possible, et le rôle culturel associé à l’ouverture culturelle et à la promotion de la lecture. Si le modèle français reste un exemple de référence, nous observons toutefois que nous ne sommes pas plus à l’abri que d’autres de préjugés institutionnels qui ne parviennent pas à ouvrir les perspectives évolutives telles qu’elles paraissent évidentes à l’issue des débats parmi les premiers concernés, bibliothécaires scolaires ou professeurs documentalistes.

Notes

[1Communication disponible sur l’IFLA library : http://library.ifla.org/1403/1/202-glass-en.pdf

[2Les communications originales sont présentes sur l’Ifla library : http://library.ifla.org/view/conferences/2016/2016-08-14/643.html

  • RESTEZ
    CONNECTé