2014
févr.
10

Appel à contribution Mediadoc [date de parution non fixée]

Information-documentation et pédagogie active

La pédagogie documentaire, et aujourd’hui la didactique de l’information-documentation, procèdent d’une élaboration dont l’origine s’inscrit dans une approche constructiviste des apprentissages et de l’acte d’enseigner. Dans ce contexte, le rapport qu’entretiennent les professeurs documentalistes à l’enseignement s’est construit en marge de la pédagogie traditionnelle, dans la mouvance de l’Éducation nouvelle.

Ce numéro de la revue Mediadoc se donne pour projet de questionner l’apport des pédagogies actives dans la mise en œuvre d’un enseignement de l’information-documentation. Face au mythe de l’autodidaxie généralisée, selon lequel il suffirait de laisser évoluer seuls les élèves pour qu’ils sachent faire et apprennent, il s’agit de réfléchir à la place de l’apprenant, acteur de ses apprentissages, dans un contexte où le numérique, s’il est devenu un moyen privilégié d’accès au savoir, est, en amont, un objet socio-technique et cognitif qui nécessite l’acquisition d’un certain nombre de savoirs info-documentaires pour en rendre les usages intelligibles et efficients.

Mais, parce que les pédagogies actives ne laissent pas l’élève seul face au savoir à acquérir et proposent une médiation enseignante particulière, il conviendra, aussi, de réfléchir à la place du professeur documentaliste dans l’orchestration des apprentissages info-documentaires. Quelles postures pédagogiques lui offrent les pédagogies actives et quels apports didactiques permettent-elles dans la construction des connaissances informationnelles, documentaires et médiatiques chez l’élève ?

Ce numéro se donne pour projet de construire une réflexion sur la concrétisation de situations d’enseignement-apprentissage en information-documentation qui rendent les élèves acteurs dans l’acquisition de savoirs notionnels et opératoires. Il questionne la relation, voire la tension, qui s’exerce entre la part « factice » de l’activité pédagogique construite par le professeur documentaliste et le temps d’activité de l’apprenant, fait d’expérimentations et de tâtonnements qui vont conduire l’élève à résoudre les problèmes posés par la situation pédagogique imaginée par l’enseignant. Il s’agit par ailleurs, dans le contexte numérique, d’évaluer l’intérêt et l’apport des pédagogies actives au regard des pratiques formelles et non formelles convoquées par les élèves lors de l’activité.

Cette approche est à même de nourrir, chez le professeur documentaliste, un questionnement sur les stratégies de formation et les stratégies pédagogiques susceptibles de faire des méthodes actives un modèle pédagogique info-documentaire approprié.

Afin d’avancer dans cette réflexion, et d’évaluer la pertinence de ce type de démarche pédagogique appliquée à l’information-documentation, nous vous invitons à contribuer a ce numéro de Mediadoc selon les axes suivants :

  • Définition du courant des pédagogies actives (histoire ; démarche ; liens avec les programmes et référentiels)
  • Axiologie et enjeux des pédagogies actives dans le contexte numérique.
  • Applications didactiques dans le cadre d’un enseignement-apprentissage info-documentaire (théorie de l’activité, pédagogie de projet, du contrat, situation-problème…).
  • Exemples de démarches ou de séquences pédagogiques menées par des professeurs-documentalistes.

Les propositions de contribution sont à envoyer à Gildas Dimier (gildasdimier[at]hotmail.com) ou Florian Reynaud (florian.reynaud[at]gmail.com) sous forme de résumé ou de plan détaillé (2500 à 3000 signes espaces compris).

L’article final sera d’environ 15.000 signes. Des consignes de rédaction plus précises vous seront envoyées par la suite.

Note :
Aux contributeurs qui souhaitent proposer une démarche ou une séquence pédagogique, le vade-mecum disponible en pièce jointe peut vous guider dans la phase de rédaction de votre proposition de contribution.

Documents

Vademecum Mediadoc
PDF - 9.7 ko
  • RESTEZ
    CONNECTé