2019
juil.
3

Projets de programmes de Terminale

Contribution auprès de la DGESCO

Dans la poursuite de la démarche de consultation engagée lors de l’audience du 12 juin dernier auprès de la DGESCO et de la contribution déjà produite en 2018 pour les projets de programmes de seconde et de première, l’A.P.D.E.N. a été encouragée à produire une nouvelle contribution portant sur les projets de programmes de Terminale du nouveau lycée, à l’intention du CSE qui se réunira les 11 et 12 juillet prochains. Nous en publions ici le contenu intégral, dont la teneur ne diffère malheureusement pas significativement du texte précédent en ce qui concerne la place attribuée au professeur documentaliste et à l’information-documentation, selon une mise en forme paginée rendue nécessaire par la longueur du texte. Il est également téléchargeable au format PDF, dans un format imprimable, au bas de cette page.

  • Sciences de l’ingénieur (spécialité - voie générale) La spécialité Sciences de l’ingénieur offre l’opportunité d’une entrée double pour la formation des élèves en information-documentation :
    • la recherche d’information (« S’informer, choisir, produire de l’information pour communiquer au sein d’une équipe ou avec des intervenants extérieurs »),
    • la communication (« Les ingénieurs communiquent avec de nombreuses personnes. Ils échangent avec des non spécialistes pour comprendre leur besoin ainsi qu’avec de nombreux intervenants au sein de l’entreprise et avec des partenaires. Les ingénieurs sélectionnent des informations pertinentes, ils produisent et présentent des informations relatives à leur activité »).
      Elles figurent toutes deux parmi les compétences attendues :
    • « rechercher, traiter et organiser des informations ;
    • choisir et produire un support de communication via un média adapté ;
    • argumenter et adapter les stratégies de communication au contexte ;
    • travailler de manière collaborative en présentiel ou à distance ».
  • Sciences de la Vie et de la Terre (spécialité - voie générale) Tout comme nous l’avions relevé dans les programmes des classes de Seconde et de Première, la spécialité SVT pourrait être riche en possibilités de co-enseignement pour le développement de la culture de l’information et des médias des élèves, si elle incluait pleinement le professeur documentaliste pour ce faire :
    • « Garder trace de ses recherches (à l’oral et à l’écrit) et mémoire de ses acquis précédents,
    • Recenser, extraire, organiser et exploiter des informations à partir de documents en citant ses sources, à des fins de connaissance et pas seulement d’information,
    • Utiliser des outils numériques : conduire une recherche d’informations sur internet pour répondre à une question ou pour résoudre un problème scientifique, en choisissant des mots-clés pertinents, et en évaluant la fiabilité des sources et la validité des résultats
    • Le grand oral pourra appeler les élèves à travailler autour d’une bibliographie. »
  • Sciences Économiques et Sociales (spécialité - voie générale) Le préambule précise parmi les compétences transversales attendues en fin de Première : « collecte et traitement de l’information ; analyse et mobilisation de documents de natures diverses », mais élude le rôle du professeur documentaliste.
  • Arts du cirque (option) Les recherches documentaires sont citées comme contribuant à la construction du projet de l’élève. De plus, cet enseignement artistique s’appuie également sur la construction d’un carnet de bord, permettant de « produire un essai documenté sur un spectacle ». Mais là encore, le professeur documentaliste est absent.
  • Arts - arts plastiques (option) « Dans le cadre du projet de l’élève, le professeur propose, avec souplesse et mesure, les études de cas proposées. Par exemple, il est possible de s’appuyer sur elles pour : [...] motiver une recherche documentaire accompagnée ou en autonomie » : cette mention devrait être présentée comme un levier pour le développement d’un projet pédagogique entre l’enseignant d’arts plastiques et le professeur documentaliste.
  • Arts - histoire des arts (option) L’approche documentaire et informationnelle de cette option est riche et devrait être propice à l’intervention du professeur documentaliste. L’élève est largement incité à être force de construction d’une documentation personnelle (« L’élève est invité à construire une documentation personnelle, photographique, filmée ou sonore, qu’il met en regard de documents, sources et œuvres de diverses natures [...]. Il est recommandé d’inciter les élèves à tenir un carnet de bord, en particulier dans le cadre des projets, où il rend compte de ses activités et de ses choix. [Il] peut être électronique et prendre des formes diverses (blog, webradio, etc.). […] il permet d’entraîner l’élève à réunir, avec un souci de synthèse et de rigueur, des notes de cours, des recherches ou comptes rendus d’expériences personnelles sous des formes diverses, et une sélection de documents pertinents sur les questions traitées en classe »), démarche au cours de laquelle l’enseignement de l’information-documentation pourrait trouver toute sa place, pour peu qu’il ne demeure pas implicite dans le projet de programme.
    Dans le même esprit, nous relevons également d’autres points d’appui possibles :
    • une des compétences attendues est « d’appréhender de façon critique une culture fondée sur une expérience esthétique (visuelle, auditive, etc.) en la croisant avec les diverses sources d’informations dont il peut avoir connaissance, afin de soutenir une position personnelle » ;
    • parmi les critères d’évaluation, figure « réunir et croiser des sources diverses en les hiérarchisant : livres et articles, ressources numériques, etc. »

Documents

Projets de programmes de Terminale pour le nouveau lycée - Contribution de l’A.P.D.E.N. au CSE - 27 juin 2019
PDF - 411.1 ko

Lire aussi

  • RESTEZ
    CONNECTé