2019
juil.
3

Projets de programmes de Terminale

Contribution auprès de la DGESCO

Dans la poursuite de la démarche de consultation engagée lors de l’audience du 12 juin dernier auprès de la DGESCO et de la contribution déjà produite en 2018 pour les projets de programmes de seconde et de première, l’A.P.D.E.N. a été encouragée à produire une nouvelle contribution portant sur les projets de programmes de Terminale du nouveau lycée, à l’intention du CSE qui se réunira les 11 et 12 juillet prochains. Nous en publions ici le contenu intégral, dont la teneur ne diffère malheureusement pas significativement du texte précédent en ce qui concerne la place attribuée au professeur documentaliste et à l’information-documentation, selon une mise en forme paginée rendue nécessaire par la longueur du texte. Il est également téléchargeable au format PDF, dans un format imprimable, au bas de cette page.

ANNEXE

LES DEMANDES CI-AVANT FORMULÉES S’APPUIENT SUR LE RELEVÉ D’OCCURRENCES EXHAUSTIF SUIVANT, EFFECTUÉ SUR LA BASE DES PROJETS DE PROGRAMME DE TERMINALE PUBLIÉS PAR LE MINISTÈRE ENTRE LA FIN MAI ET LA MI-JUIN 2019, QUINE L’ASSOCIATION À CONSTATER QUE :

1- L’expertise et la responsabilité enseignante du professeur documentaliste sont ignorées ou transférées à d’autres

a. Des projets de programmes qui intègrent l’enseignement de contenus de l’information- documentation... sans que le professeur documentaliste soit convoqué en tant qu’enseignant
  • Enseignement Moral et Civique (tronc commun - voies générale et technologique) L’enseignement de l’EMC, déjà très largement investi par les professeurs documentalistes dans l’ancienne mouture des programmes, fait la part belle aux compétences et notions info-documentaires, sans que soit mentionnée la responsabilité spécifique du professeur documentaliste dans leur enseignement. Nous notons en particulier la formule : « L’EMC initie les élèves à la recherche documentaire et à ses méthodes, leur fait découvrir la richesse et la variété des supports et des expressions… ». A ce titre, par ailleurs, considérer que l’élève de Terminale est encore au stade de l’initiation dans le champ de la recherche documentaire (et surtout informationnelle dans ce cas) ne manque pas d’interroger.
    D’autres occurrences relèvent également de l’information-documentation :
    • « La démarche de l’enquête, la recherche et le commentaire de documents pour l’étude ou comme préalable à la rencontre d’acteurs associatifs, d’élus… » permettent de mettre en place le projet annuel ;
    • Parmi les capacités attendues figurent :
      • « Savoir exercer son jugement et l’inscrire dans une recherche de vérité ;
      • être capable de mettre à distance ses propres opinions et représentations ;
      • identifier différents types de documents (récits de vie, textes littéraires, documents juridiques...), les contextualiser, en saisir les statuts, repérer et apprécier les intentions de l’auteur ;
      • rechercher, collecter, analyser et savoir publier des textes ou témoignages ;
      • être rigoureux dans ses recherches et traitement de l’information. »
  • Enseignement scientifique (tronc commun - voie générale) Le préambule de ce programme prévoit qu’il « contribue au développement en chaque élève d’un esprit rationnel, autonome et éclairé, capable d’exercer une analyse critique face aux fausses informations et aux rumeurs », mais oublie de mentionner la contribution légitime du professeur documentaliste pour ce faire.
  • Histoire-géographie (tronc commun - voie générale) L’absence de mention du professeur documentaliste est ici regrettable, alors que des notions info-documentaires doivent être travaillées. La notion centrale de source est en particulier convoquée (« le développement d’une réflexion sur les sources : l’élève apprend comment la connaissance du passé est construite à partir de traces, d’archives et de témoignages, et affine ainsi son esprit critique »).
    L’acception de ce terme, si elle est différente en épistémologie de l’histoire et en épistémologie de l’information, présente néanmoins des points de convergence importants à travailler dans un cadre interdisciplinaire. Relevons également la compétence visée « Identifier et évaluer les ressources pertinentes en histoire-géographie », qui peut être travaillée en co-enseignement.

Documents

Projets de programmes de Terminale pour le nouveau lycée - Contribution de l’A.P.D.E.N. au CSE - 27 juin 2019
PDF - 411.1 ko

Lire aussi

  • RESTEZ
    CONNECTé