2019
juil.
3

Projets de programmes de Terminale

Contribution auprès de la DGESCO

Dans la poursuite de la démarche de consultation engagée lors de l’audience du 12 juin dernier auprès de la DGESCO et de la contribution déjà produite en 2018 pour les projets de programmes de seconde et de première, l’A.P.D.E.N. a été encouragée à produire une nouvelle contribution portant sur les projets de programmes de Terminale du nouveau lycée, à l’intention du CSE qui se réunira les 11 et 12 juillet prochains. Nous en publions ici le contenu intégral, dont la teneur ne diffère malheureusement pas significativement du texte précédent en ce qui concerne la place attribuée au professeur documentaliste et à l’information-documentation, selon une mise en forme paginée rendue nécessaire par la longueur du texte. Il est également téléchargeable au format PDF, dans un format imprimable, au bas de cette page.

  • Langues, Littératures et Cultures Étrangères – Espagnol (spécialité – voie générale) L’axe d’étude 3, « La frontière en question » imbrique deux aspects relevant de l’expertise du professeur documentaliste, pourtant à nouveau éludé, au regard de la circulaire de missions de mars 2017 : la réflexion sur les enjeux sociaux et culturels de l’usage du numérique et la lecture (« Si la frontière est au cœur de la réflexion littéraire et artistique, les nouvelles modalités d’échanges induites par les nouvelles technologies changent également le rapport que l’auteur entretient avec le lecteur comme l’analyse finement l’étude publiée par El Anuario AC/E de cultura digital autour du lecteur du XXIe siècle, qualifié de hombre orquesta. [...] Parallèlement à la démarche créative, individuelle s’il en est, que constitue l’écriture d’un livre, émergent progressivement des créations collaboratives comme c’est le cas de Voces para un blues negro, premier roman en ligne datant de 2011 et fruit du travail conjoint de plusieurs romanciers et dessinateurs. Par ailleurs, l’importance que prennent les réseaux sociaux amène à réinterroger la notion d’espace privé et d’espace public »).
  • Littérature et Langues et Cultures de l’Antiquité (spécialité – voie générale) L’enseignant est encouragé, comme en Seconde et en Première, à « confronter Antiquité et modernité avec le souci constant de poser les repères historiques et culturels fondamentaux. Par exemple, la question de l’information et de la rumeur replacée dans son contexte antique peut donner lieu à une mise en relation éclairante entre le phénomène des sycophantes à Athènes au Ve siècle avant J.-C. et celui des fausses informations et rumeurs dans les réseaux sociaux contemporains » ; mais malheureusement pas à le faire en collaboration avec le professeur documentaliste.
  • Numérique et Sciences Informatiques (spécialité – voie générale) « L’enseignement de spécialité de numérique et sciences informatiques permet de développer les compétences suivantes, constitutives de la pensée informatique : mobiliser les concepts et les technologies utiles pour assurer les fonctions d’acquisition, de mémorisation, de traitement et de diffusion des informations » : si cette entrée relève de la culture numérique et informatique, avec une acception digitale du terme information comme donnée, il peut néanmoins être propice à une réflexion, éthique, citoyenne et professionnelle, permettant à l’élève d’appréhender l’acception informationnelle du terme.
  • Sciences de la Vie et de la Terre (spécialité – voie générale) La spécialité de SVT, en continuité des classes de Seconde et Première, accorde une large part à la formation de l’élève en EMI : « Une formation scientifique développe les compétences d’analyse critique pour permettre aux élèves de vérifier les sources d’information et leur légitimité, puis de distinguer les informations fiables. Ces démarches sont particulièrement importantes en SVT, qui font souvent l’objet de publications "pseudo-scientifiques", voire idéologiques : les professeurs de SVT contribuent à l’éducation des élèves aux médias et à l’information par un travail régulier d’approche critique des informations ». Pourtant, le professeur documentaliste n’y est pas mentionné.
  • Droits et grands enjeux du monde contemporain (option – voie générale) Cette option consacre un chapitre à des problématiques ancrées dans la culture de l’information et des médias : dans « Création et technologies numériques », sont traitées les notions de propriété intellectuelle (droit d’auteur et plagiat, notamment) et de protection des données à caractère personnel (données à caractère personnel, droit au respect de sa vie privée, réseaux sociaux, loi « Informatique et libertés », Règlement général sur la protection des données, droit à l’oubli). La culture de l’information et des médias infuse également la sous-thématique de l’intelligence artificielle et la justice, en ce qu’elle questionne les bouleversements liés au développement des plateformes numériques et des objets connectés et la conciliation du respect de la vie privée et des open data des décisions de justice.

Documents

Projets de programmes de Terminale pour le nouveau lycée - Contribution de l’A.P.D.E.N. au CSE - 27 juin 2019
PDF - 411.1 ko

Lire aussi

  • RESTEZ
    CONNECTé