2013
juin
22

Pour un curriculum en information-documentation.

Edito du Mediadoc n°10.

Par Gildas Dimier et Ivana Ballarini-Santonocito

Voilà dix ans se tenaient à Paris les « Assises nationales pour l’éducation à l’information », à l’issue desquelles l’ERTé « Culture informationnelle et curriculum documentaire » a vu le jour, s’interrogeant sur la pertinence du concept de curriculum appliqué au domaine de l’information-documentation. Dans son rapport final, le GRCDI (Groupe de Recherche sur la Culture et la Didactique de l’information), affilié à cette ERTé, a formulé Douze propositions pour l’élaboration d’un curriculum info-documentaire. Une réflexion curriculaire a ainsi été initiée dont l’un des objectifs est de pourvoir les pratiques pédagogiques existantes d’un cadre structurant. Depuis la tenue des Assises, trois congrès de la Fadben ont souligné cette nécessité et ont œuvré à l’avancée de ce chantier.

Ce cheminement vers une formalisation et un cadrage institutionnels des apprentissages info-documentaires part d’un constat simple qui fait désormais consensus, celui de l’émergence d’une culture de l’information issue d’une généralisation du numérique (certains allant même jusqu’à parler de ’révolution’ à l’égale de l’invention de l’écriture ou de l’imprimerie) qui modifie en profondeur notre rapport au monde, à l’information et au savoir. Cette culture, issue des mutations technologiques majeures et des pratiques non formelles qui lui sont liées, instaure un environnement culturel et social qui impacte l’école et qui, pour être appréhendé, suppose des élèves qu’ils acquièrent des savoirs réflexifs et opérationnels les mettant en capacité d’observer une distanciation critique, d’adopter une posture responsable et éthique.

Dans son rapport d’information sur l’impact des nouveaux médias sur les jeunes, déposé au Sénat en 2008-2009, le sénateur David Assouline a pointé la nécessité d’intégrer dans le cursus scolaire un module d’éducation aux médias dont la responsabilité reviendrait aux professeurs documentalistes. La toute récente Conférence nationale « Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information » qui s’est tenue à Lyon les 21-22 mai 2013, en vient, du côté des chercheurs du moins, à une conclusion similaire allant vers un enseignement identifié.

Ainsi, les mutations sociétales qui s’opèrent nécessitent la concrétisation d’un plan de formation des élèves dont la vision globale pourrait se traduire sous forme d’un curriculum intégrant toutes les composantes de ce que pourrait être un enseignement info-documentaire. Les mutations de notre profession, dans un contexte où le numérique se généralise et avec un CAPES spécialisé en Sciences de l’information et de la communication, la place au cœur des problématiques propres à la culture de l’information.

Cette composante nouvelle de notre expertise suppose que notre institution considère la mise en œuvre d’apprentissages info-documentaires qui apportent des réponses aux enjeux éducatifs, sociocognitifs et politiques qui façonnent les conditions d’une citoyenneté nouvelle, dans un environnement médiatique et informationnel en perpétuel devenir. A cet égard, la Fadben, dans son Manifeste 2012, a sollicité la constitution d’un groupe de travail ministériel qui soit chargé d’élaborer un curriculum info-documentaire qui prenne en compte toutes ces dimensions, dans une vision globale.

Cette vision d’ensemble nous semble particulièrement opérante pour garantir les enjeux qui tiennent de ces mutations substantielles liées au numérique, entre simple évolution pour les uns et véritable révolution pour les autres. Le concept de curriculum info-documentaire, en tant que système, est fondé sur des valeurs et des objectifs à atteindre, qui intègrent la dimension des méthodes pédagogiques, des contenus et de l’évaluation. Par ailleurs, la différenciation entre savoirs scolaires et savoirs informels, en débat au sujet de la culture numérique de nos élèves, peut aussi y être inclue. Nous y voyons en conséquence un dispositif relativement souple pour donner aux apprentissages info-documentaires un cadrage institutionnel.

Les contributions de ce numéro abordent la question du curriculum en information-documentation sous des perspectives que nous avons voulu plurielles, qu’elles soient théoriques ou qu’elles renvoient à des expérimentations de mise en œuvre concrète, ou encore qu’elles se réfèrent à des exemples étrangers. Nous avons par ailleurs retenu une contribution militante sous forme d’historique, ceci afin de témoigner que la Fadben n’est pas seule à défendre ce concept et nous tenons à saluer l’énergie investie par chacun pour que vive cette idée, jeune, mais porteuse d’avenir, en laquelle la Fadben croit résolument.

  • RESTEZ
    CONNECTé