2014
févr.
3

Nouvelle présidence : renouveler les contacts avec l’institution

Le bureau national de la FADBEN a adressé, dans la semaine du 27 au 31 janvier 2014, une série de courriers à ses interlocuteurs institutionnels : Alain BOISSINOT, Président du Conseil Supérieur des Programmes ; Jean-Paul DELAHAYE, DGESCO ; Catherine GAUDY, DGRH ; Jean-Yves DANIEL, IGEN Doyen des doyens ; Claude BISSON-VAIVRE, IGEN Doyen EVS ; Didier VIN-DATICHE, Inspecteur général ; Jean-Louis DURPAIRE, Inspecteur général ; Catherine BECCHETTI-BIZOT, Inspectrice générale des Lettres ; France RENUCCI, Directrice du CLEMI ; Evelyne BEVORT, Directrice déléguée du CLEMI ; Jean-Marc Merriaux , CNDP ; Sébastien Brunet, CNDP.

Le texte ci-dessous, commun à l’ensemble de ces destinataires, a été augmenté d’une partie différenciée que vous trouverez dans les blocs dépliables situés à sa suite.

La loi d’orientation et de programmation pour la Refondation de l’École de la République et le nouveau référentiel de compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation constituent aujourd’hui le nouveau cadre de construction des apprentissages des élèves, en particulier au sujet du développement d’une culture informationnelle chez tous les élèves. En articulation avec l’éducation aux médias et à l’information, cette culture informationnelle est associée aux cultures info-documentaire, numérique et médiatique. Elle prend toute sa place dans le rôle pédagogique des professeurs documentalistes.

La FADBEN, fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale, s’est réunie en Comité directeur les 18 et 19 janvier dernier. A cette occasion, le Bureau national a été renouvelé, incluant une nouvelle présidence avec, pour l’un de ses objectifs de travail, la volonté de poursuivre la réflexion sur le métier de professeur certifié en documentation. Ce travail de réflexion est associé à la production d’outils didactiques et pédagogiques, afin de défendre le principe et la mise en œuvre d’apprentissages info-documentaires assurés par les professeurs documentalistes.

[pour consulter la partie du courrier spécifique à chaque destinataire, cliquez sur les liens ci-dessous afin de déplier / replier les blocs]

Alain BOISSINOT, Président du Conseil Supérieur des Programmes

Dans ce cadre, la FADBEN souhaite que l’année 2014 soit une année riche, la fédération souhaitant apporter toute son expérience et toute son expertise à la réflexion et à la construction d’une nouvelle organisation pédagogique, avec le Conseil supérieur des programmes.

Vous souhaitant nos meilleurs vœux pour cette année,

Veuillez agréer l’expression de nos cordiales salutations.

Jean-Paul DELAHAYE, DGESCO ; Catherine GAUDY, DGRH ; Jean-Yves DANIEL, IGEN Doyen des doyens ; Claude BISSON-VAIVRE, IGEN Doyen EVS ; Didier VIN-DATICHE, Inspecteur général ; Jean-Louis DURPAIRE, Inspecteur général.

Si la nécessité d’apprentissages, dans le cadre d’une culture informationnelle, semble admise, il n’en reste pas moins que leur organisation concrète reste à construire. A l’appui des derniers textes réglementaires, il paraît essentiel d’affirmer le rôle pédagogique des professeurs documentalistes, afin d’assurer ces apprentissages, en collège comme en lycée. A cette fin, la FADBEN peut, et souhaite, apporter son expérience et son expertise à cette mise en œuvre.

En conséquence, je sollicite un rendez-vous afin d’aborder avec vous les points suivants :

  • La construction d’un curriculum info-documentaire ;
  • La création d’un service d’enseignement pour les professeurs documentalistes ;
  • L’organisation de « modules » info-documentaires, assortis d’évaluations ;
  • Le recrutement au concours ;
  • La création d’une agrégation et d’un corps spécifique d’inspection ancré dans les SIC.

Veuillez agréer l’expression de nos sincères salutations.

Catherine BECCHETTI-BIZOT, Inspectrice générale des Lettres

Si la nécessité d’apprentissages, dans le cadre d’une culture informationnelle, semble admise, il n’en reste pas moins que leur organisation concrète reste à construire. A l’appui des derniers textes réglementaires, il paraît essentiel d’affirmer le rôle pédagogique des professeurs documentalistes, afin d’assurer ces apprentissages, en collège comme en lycée. A cette fin, la FADBEN peut, et souhaite, apporter son expérience et son expertise à cette mise en œuvre.

En conséquence, je sollicite un rendez-vous afin d’aborder avec vous les points suivants :

  • L’articulation de l’enseignement info-documentaire et de l’éducation aux médias et à l’information ;
  • Le rôle pédagogique du professeur documentaliste dans le développement d’une culture numérique des élèves ;
  • L’organisation et l’évaluation de cet enseignement.

Veuillez agréer l’expression de nos sincères salutations.

France RENUCCI, Directrice du CLEMI ; Evelyne BEVORT, Directrice déléguée du CLEMI

Dans ce cadre, la FADBEN souhaite que l’année 2014 soit une année riche, toujours en contact avec le CLEMI, partenaire historique pour les professeurs documentalistes. En effet, en termes d’apprentissages info-documentaires, en articulation avec le développement d’une culture médiatique des élèves, les échanges et réflexions communes paraissent intéressantes.

Nous espérons que cette relation se concrétisera de nouveau, en particulier, à l’occasion du 10e Congrès de la FADBEN, qui se déroulera à Limoges en octobre 2015.

Vous souhaitant nos meilleurs vœux pour cette année,
Veuillez agréer l’expression de nos cordiales salutations.

Jean-Marc MERRIAUX , CNDP ; Sébastien BRUNET, CNDP

Dans ce cadre, la FADBEN souhaite que l’année 2014 soit une année riche, toujours en contact avec le Scéren, partenaire historique, via le CNDP et les CRDP, pour les professeurs documentalistes. En effet, en termes d’apprentissages info-documentaires, par exemple, les échanges et réflexions communes paraissent intéressantes.

Nous espérons que cette relation se concrétisera de nouveau, en particulier, à l’occasion du 10e Congrès de la FADBEN, qui se déroulera à Limoges en octobre 2015.

Vous souhaitant nos meilleurs vœux pour cette année, veuillez agréer l’expression de nos cordiales salutations.

Deux de ces courriers ayant pour objet une demande d’audience, nous vous tiendrons naturellement informés des suites données à cette démarche.

  • RESTEZ
    CONNECTé