2010
juin
7

Le livre et le document à l’ère du numérique.

Médiadoc n°4 - Mai 2010

Couverture
L’apparition du livre puis de l’imprimerie ont marqué le début de la diffusion de masse du
savoir et de la culture, tout en contribuant à
leur développement. Du patient travail de retranscription
fait par les moines dans le silence des
monastères, à l’offset et au fracas des rotatives, le livre
a vu se démultiplier ses formes et ses formats autant
que ses usages. Il s’est diffusé dans toutes les
couches de la société, dans tous les milieux, aussi bien
professionnels, domestiques que scolaires, devenant
un objet usuel et familier mais toujours empreint d’une
certaine ’sacralité’, celle du verbe et du savoir.

Le livre est aujourd’hui confronté à une mutation majeure,
celle du numérique qui, tout en offrant à la diffusion
du savoir un nouveau support, le noie dans un
processus de communication et de production de
l’information devenu exponentiel. De même que l’information,
le livre se dématérialise (ou adopte du
moins une autre matérialité dite ’virtuelle’), ce qui
pousse certains à en annoncer la mort pure et simple...
et si, tel le Phénix, il ne faisait qu’investir un nouveau
support, une nouvelle forme pour renaître de ses
cendres ? Dès lors la question fondamentale ne serait
plus celle de la survie ou non d’un objet matériel spécifique
fait de papier et d’encre, mais, face à l’émergence
du ’livre numérique’, la question se déplacerait
vers ce qui caractérise le livre d’hier à... demain !

Le livre se numérise... dépassant la forme et le support,
tout un champ d’interrogations et de débats, de
controverses, s’ouvre autour des projets de numérisation,
notamment autour de l’initiative Google.

Qu’en est-il du droit d’auteur ? Du libre accès aux
oeuvres du patrimoine culturel et au savoir ?

« Qu’est-ce qui vaut d’être enseigné sur le livre ? » se
sont demandé Nicole Clouet et Agnès Montaigne lors
du Séminaire Enseigner l’information documentation :
quels contenus ? Quelles démarches pédagogiques ?
organisé à Paris les 9 et 10 octobre 2009 par la Fadben.

Comment sortir des traditionnelles et désormais
obsolètes « clés du livre » pour aborder avec les
élèves cette notion dans toute sa complexité révélée
par la mutation numérique, tout en la conceptualisant
et en la ressituant dans son réseau notionnel ?

Mais bien au-delà du livre, c’est tout l’univers du document
et de l’accès au savoir qui se trouve bouleversé
par la révolution numérique. Qu’en est-il du
document à l’ère du numérique ? Quel est le devenir
du concept même de document à l’heure de sa dématérialisation,
de sa destructuration, de son ouverture
à l’interactivité et à la multipolarité ? Après un
premier processus de ’documentarisation’ lié à l’industrialisation
de l’imprimerie, Jean-Michel Salaün et
le groupe RTP-Doc parlent d’une ’redocumentarisation’
liée au numérique, ces deux phénomènes
d’aussi grande ampleur ayant un impact et des retombées
sociales considérables sur notre rapport au
monde.

Le document numérique se caractérise par son
instabilité chronique, de même que par sa
fragmentation lui donnant un aspect éphémère. De la
page web modifiée et modifiable, au flux généré à la
volée, en passant par les divers messages échangés
et les espaces collaboratifs, tout « fait document » ! Il
se caractérise aussi par la possibilité offerte à chacun
de réarticuler les contenus, de se constituer des
unités documentaires différentes face à la
démultiplication des parcours de lecture offerts par
le jeux des hyperliens, de même que par la possibilité
d’interagir avec le document, de se l’approprier et de
le modifier.

Du document d’hier à celui d’aujourd’hui, parle-t-on
de la même entité ? Comment la définir et
l’appréhender avec les élèves ? Si le document est
entré dans l’univers scolaire en tant que support
d’enseignement venant se substituer à ou compléter
la parole du maître, il devient plus que jamais un objet
d’enseignement à part entière, ne serait-ce que par
l’usage qui en est fait dans les différentes disciplines :
peut-on continuer à demander aux élèves de se
’documenter’, d’utiliser des documents et d’en
produire, de les communiquer et de les diffuser, sans
leur donner les connaissances nécessaires sur cet
objet ô combien complexe et en pleine mutation ?

Les connaissances info-documentaires prenant ancrage
dans les Sciences de l’information et de la
communication, nous souhaitons débuter ce numéro
par un hommage à Gérard Losfeld, compagnon de la
FADBEN, qui a oeuvré à l’édification de ce pont entre
discipline universitaire et discipline scolaire, indispensable
à la professionnalisation des enseignants documentalistes.
Poursuivant l’entreprise de didactisation des savoirs
du domaine informationnel, entamée avec le Médiadoc
de mars 2007, sont ici publiées les fiches notions
du cartouche « Document »
.

Bonne lecture à vous !

Documents

Médiadoc n°4 - Mai 2010 : Edito
PDF - 54.6 ko
Agnès Montaigne, Nicole Clouet - Que vaut-il d’enseigner sur le livre ?
PDF - 181.8 ko
Michel Fauchié - Six conseils insensés au lecteur numérique.
PDF - 56.9 ko
Jérôme Dinet - Les environnements numériques sont-ils acceptables ?
PDF - 177.2 ko
Médiadoc n°4 - Mai 2010 : Sommaire
PDF - 96.5 ko
  • RESTEZ
    CONNECTé